Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

mercredi 8 juillet 2015

Pour la communauté des croqueurs de mots : Oiseaux de mer, dans la réserve du Cap-Sizun.



 
 Qui se plaignait – osait se plaindre ! – il y a peu, des cris des mouettes ? de ces pauvres et jolis oiseaux qui expriment tout simplement leur bonheur et leur joie de vivre ? Bon, leur fringale aussi, je vous l’accorde !
Je vous rassure : cela n'est rien. Allez vous promener au nord de la presqu'île du Cap-Sizun, près de la Pointe du Raz, en un lieu nommé « Réserve naturelle du Cap-Sizun » : Non, ce n'est plus un cap, c'est une péninsule–capharnaüm, un enfer… de bruit ! Mais seulement de bruit, de cris de toutes sortes. Car, en fait, soyons sérieux, c'est un vrai paradis, une étape de salut, un lieu de protection, adopté à vie par tous ces oiseaux en danger. Ici ils peuvent se reposer après les migrations, et faire perdurer l'espèce.
Munissez-vous de bonnes chaussures, de patience, mettez-vous bien dans le crâne la règle d'or du silence. Silence, car tous risquent de s’envoler de leurs refuges dans la roche, pour disparaître et ne plus jamais revenir. « Dommage » (pas pour la photo, mais pour leur tranquillité). Quand on y est, on se poste (les jumelles sont les bienvenues), on se tait, on profite, on jouit de ce spectacle ... Mouettes tridactyles, goélands bruns, fulmars, hérons, guillemots, fous de Bassan, cormorans huppés, aigrettes… Plusieurs milliers !
L'aigrette, une autre espèce (à protéger ?), un drôle d'oiseau, lui, qui a repris son service de Bénodet aux îles, chargé de visiteurs. Pas la même beauté… et le bruit des moteurs couvre même parfois ceux des mouettes et des touristes !

 La réserve naturelle du Cap-Sizun : ICI

9 commentaires:

almanito a dit…

J'espère qu'il n'y a pas trop de visiteurs dans ce lieu magnifique. C'est triste à dire mais l'homme se comporte souvent tellement mal partout où il va...
on n'a réussi, ici, à Scandola, à sauver des espèces tant sur terre que dans l'eau en interdisant complètement l'accès au site. Seuls les conservateurs de ce musée vivants peuvent y aller. Dommage pour tous ceux qui savent se comporter de façon responsable et respectueuse envers la nature si fragile.

enriqueta a dit…

Un petit paradis que j'aimerais bien pouvoir visiter un jour. Merci pour la découverte!

Loïc Tizef a dit…

Nous avons été témoins aussi des saccages effectués par des gens "non informés" (?), dans des lieux magnifiques ... C'est pourtant si facile de penser à prévoir des sacs poubelles, par exemple, quand on pique-nique ... Et s'il n'y avait que cela !
A propos de Scandola : Je ne sais pas du tout dans quelle partie cela se trouve, mais ... nous venons de réserver pour un "tour de Corse", en septembre prochain ! Peut-être y passerons- nous ... ! Nos rêvions depuis longtemps de la découvrir.
LOIC

almanito a dit…

Si c'est un voyage organisé, vous n'y couperez pas. Sur la côte ouest, entre Porto et Calvi en gros. Tu verras déjà Scandola de loin depuis les incontournables Calanches de Piana.

Loïc Tizef a dit…

OK, je ferai un grand coucou du car en passant !
LOIC

Lenaïg a dit…

On y est presque grâce à toi, Loïc ! Mais ... toujours point de macareux, sauf sur la photo !

Jeanne Fadosi a dit…

même quand les humains se comportent respectueusement, ce qui est loin d'être le cas, le trop grand nombre est perturbant pour un site sauvage.
belle fin de journée

Tmor a dit…

Il y a tellement à découvrir. Prenante cette photo.

almanito a dit…

Dommage, si vous étiez venus en solo, on aurait pu se rencontrer... une autre fois alors!