Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

lundi 9 mai 2016

Emotion partagée

Jean Duquoc


« L’émotion partagée »

avec le son « on »

« L’émotion partagée », cette expression convient tout à fait à ce tableau de Jean Duquoc. Point d’aquarelle, de gouache non plus, d’huile guère plus. Les tons du pastel nous font don de modestes bateaux de pêche côtière, qui ne ramèneront jamais de thon ou d’esturgeon. Tout juste, et encore, du congre.
Derrière le penti, Tonton le chat fripon exprime en doux ronrons les frissons de plaisir.
Sur la rive, une question : Pourquoi n’y a-t-il pas de pollution, en ce lieu béni ? Point de bidons ou de chiffons, les touristes cochons nous ont fait faux bond. La discrète cabane au toit rouge brique abrite durant les mois de mousson ou de tramontane les amours d’un Cupidon ou d’un Apollon avec une Lison ou une Manon, allons bon…
Corruption, illusion, déception : Ce sont leurs oignons, nom de nom, pas de flonflons, mon vieux bougon.

jeudi 5 mai 2016

Fil rouge sur « jardin et jardins »



Fil rouge sur « jardin et jardins »
……….
‘Il était à fleur de peau’ (incipit), n’en pouvait plus, allait craquer. On avait fait venir au théâtre des hordes d’ados, certains déchaînés comme ils – ou elles – savent l’être, et tous rivalisaient pour piailler comme des corneilles, lors des instants lesquels ils délaissaient leurs smartphones…
Vite, ouvrez le rideau, je ne me retiens plus !
……….

‘Une jolie fleur dans une peau de vache…’ (à utiliser au sens propre)
Elle n’est pas bien réveillée, ce matin… Ou alors, c’est le grog d’hier soir ? Ce steack paraît excellent, juste à point, mais cette odeur : insupportable, mais aussi tellement incongrue !
Elle flotte entre les frites ; la sauce semble irisée, comme des traces de mazout sur une mer calme.
Elle attaque la viande, commence le dépeçage, ayant en horreur le gras autant que les morceaux ‘chewing-gum’.
Soudain un parfum se dévoile sans prévenir, presque agressif : une magnifique rose, rouge comme il se doit ici, s’ouvre largement, éblouissante, surmontée d’un délicat brin de persil…
Ah mais oui ! C’est aujourd’hui, le printemps !
……….

Un slam, avec mon prénom.

Je m’appelle Loïc
Dit le magnifique
Mais c’est l’hystérique
L’apocalyptique
Le dithyrambique
Sois donc poétique
Mais pas dramatique
Et retiens tes tics
Toi le colérique
Pas de politique,
Sinon on te nique
Chic ça tombe à pic
Je vais à Pornic
Ou bien à Binic
Pas si tyrannique
Pas un p’tit moustique
Pas une méchante tique
Tellement pacifique
                             Qui chante sa musique                              


« Jardinothérapie » ?

Dans ce grand jardin
Mais oui c’est le mien
Souvent ça dépote
Car je pense aux potes
Hélas je suis loin
De tout ce tintouin
Qu’on a fait honteux
En ville du Levant
En vain il m’appelle
Donne de ses nouvelles
Et ses feuilles tremblantes
Paraissent implorantes
Occupe-toi de moi
Laisse donc là ton moi
Tes lointains émois
Le talus le lierre
Une vraie misère
Réclament ta présence
Que l’eau abondante
Te donne l’envie
De prendre ta vie
En main
Merci mon jardin
  

Loïc R.
 

lundi 2 mai 2016

Le droit ouvrier

"Le droit ouvrier", janvier 1937
1936
"contrat de travail" - "conventions collectives" - "congés payés" - 
"octroi de dommages-intérêts contre patron ayant violé la convention collective" - "Accords Matignon" ...

2016
"Doux rêveurs" - "passéistes" - "utopistes" - "Bisounours" - "soixante-huitards attardés" - 
"Assez ri !"






Rien n'est plus terrible que le bruit des pantoufles 
devant celui des bottes.

dimanche 1 mai 2016

Hier, aujourd'hui, demain ... ?

1632847 1er mai les origines de la fete du muguet et du travail2 

 Hier, aujourd'hui, demain ... ?

J'ai trouvé très récemment, sur une foire aux puces, un exemplaire (assez fatigué ...) du Droit du Travail édition 1937.
Pour mémoire, si nécessaire (!) en 1936 c'était le Front Populaire, et ce Code du Travail en est une des émanations ...
En lire quelques articles est édifiant (hélas) sur notre situation française, 80 ans après ... 
No comment ? ben si, justement, let's comment !