Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

mercredi 16 mai 2012

Il voyage en solitaire... mais solidaire ("Ouest-France", 16 mai 2012)

Derrière Loïc Kerouanton et son vélo équipé trône le drapeau du Secours populaire. Il sera en fond des photographies qu'il compte prendre avec ses futures rencontres.
Derrière Loïc Kerouanton et son vélo équipé trône le drapeau du Secours populaire. Il sera en fond des photographies qu'il compte prendre avec ses futures rencontres.
Loïc Kerouanton, 25 ans, prépare un tour du monde à vélo. Rencontres et aide au Secours populaire sont programmées.
« Le vélo est un mode de transport écologique, économique et qui permet de garder la forme. C'est aussi un moyen de rencontres, plus facile qu'en étant motorisé », se réjouit Loïc Kerouanton. Bénévole au Secours populaire, il ne se projette pas dans un schéma de vie classique. « Je trouve intéressant de ne pas vivre ma vie avec des gens de mon milieu social, religieux, de ma couleur de peau, explique-t-il. Je veux me confronter au monde. »Son idéal de solidarité et d'échanges, il le vit déjà au sein du Secours populaire à Quimper. L'association conjugue des valeurs dans lesquelles il se retrouve : indépendance, solidarité, dons, recyclages. Son tour du monde ne l'en éloignera pas. Grâce à un système de sponsoring, il va vendre des kilomètres à 10 cents l'unité, intégralement versés au Secours populaire. Les donateurs se trouveront cités sur une page de son blog, qu'il alimentera régulièrement de photos et récits.
10 € par jour
Le 7 août, Loïc Kerouanton quittera Quimper avec, mais pas sur son vélo. Sa famille partant en vacances en camping-car, il les accompagnera et descendra à Berlin début septembre. Commencera alors pour le Breton un périple mûrit depuis de nombreuses années. « J'ai un budget de 10 € par jour, il comprend nourriture, pièces de rechange, visites, visas. »
Il traversera à vélo l'Allemagne, la Hongrie, la Bulgarie. Début 2014, direction l'Afrique qu'il parcourra trois années. « Je vais ensuite traverser Asie, Océanie et Amérique, de l'Alaska à Ushuaïa. » À une moyenne journalière de 60 à 80 km, l'itinéraire est défini mais pourra évoluer au rythme des rencontres.
Chaque jour, il cherchera chez qui planter sa tente. Il se présentera avec une phrase traduite dans toutes les langues : « Je voyage à vélo et je voudrais dormir dans votre jardin. »