Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

samedi 12 août 2017

Mon nid


Mon nid.

Un nid, oui, (trop?) grand pour moi. J'ai quitté la ville de Brest, où je suis né en 1952. J'habite à présent, depuis 1983, dans un charmant village de Cornouaille, en sud-Finistère. La mer des "bâtiments gris" - les bateaux de la Royale - a laissé la place, dans mon horizon, à celle des plages, des campings.
Je suis resté "attaché par les tripes" à cette ville, par mon histoire familiale, par l'Histoire, dans laquelle elle a joué un grand rôle, et surtout par l'étrange parfum qui monte vers tous ses habitants, anciens comme nouveaux.
De l'Histoire, oui, bien sûr. Mais ... "de l'art ?", diront certains. En effet, derrière les façades austères ("staliniennes", peut-on entendre !), les rues bétonnées et quadrillées lors de la Reconstruction, se cachent des trésors : le patrimoine maritime (photos, chants, livres, tableau, films ...)
Brest, "au nom qui claque comme un drapeau", est touchante et fait preuve d'une forte identité. Plusieurs éléments de son histoire contemporaine sont parties intégrantes de la vie de ma famille; je ne puis donc pas me résigner à en interrompre l'étude, avec une nostalgie qui tente ne pas noyer l'objectivité. Je vous invite mes prochaines pages sur ces sujets, espérant que vous y trouverez votre compte et ressentirez mes émotions.

Depuis 1954, la SEBL (Société des Etudes de Brest et du Léon) élabore des articles, souvent très érudits, et toujours très bien documentés, qui sont publiés dans les "Cahiers de l'Iroise", une mine précieuse.

jeudi 10 août 2017

Ile-Tudy


C'est déjà sec, hélas.

"Hé, monsieur ! Que faites-vous ? Attendez, je m'en vais vous aider, moi !
Pardon, Monsieur, excusez-moi… Je tâtais cette chose bizarre, en caoutchouc…
Oui, je vous ai bien vu. Mais arrêtez donc, Monsieur; Si tout le monde faisait comme vous !
Pourquoi exposez-vous, alors, votre linge à la vue de tous ?
Le soleil et le vent ne sont-ils pas nos meilleurs alliés pour faire sécher le linge ? Et puis je vous reprends : ce n'est pas « du linge », c'est mon matériel !
Du matériel ? Je n'ai jamais vu cela !
Mais d'où venez-vous donc, vous ? C'est une combi (une combinaison, si vous voulez) pour le kitesurf, et des chaussures spéciales pour ce sport. Je les ai rincées, pour en chasser le sable, et mises à sécher, avant mon départ, demain."

Ses yeux se brouillent, son regard se trouble, il ne me regarde plus. Il observe fixement son « matos de vacs » :
"- Oui, demain, retour à la caille, et au boulot. Laissez moi ranger mon linge, monsieur."
Merci, à l'année prochaine, peut-être.

dimanche 6 août 2017

Généalogie ...

"Connais ton passé, pour comprendre ton présent et prévoir ton avenir" ? C'était encore une sentence assez généralement répandue, il n'y a pas si longtemps ...
Les choses évoluent vite, et cela n'est plus vrai, sans doute. Mais la généalogie est un jeu, puis un art, puis une passion au fur et à mesure de la progression. Certains se plongent même dans la psycho-généalogie, qui cherche à expliquer des comportements ou autres par une espèce de "généalogie de l'hérédité" ...
En tous cas, voici ma généalogie, élaborée avec passion. Elle fut entamée 'à cause' d'une tante, qui me confia ses recherches, sentant proche de la fin de son existence. Je l'ai mise en forme informatique, puis me suis à maintes reprises rendu aux Archives départementales de Quimper, où j'ai trouvé des mines, pour repérer non seulement des listes de noms et de dates, mais aussi des curiosités, des parcours de vies hors du commun. Tout ceci au travers de ma marotte : l'histoire du cru, la petite histoire, celle des "gens".
Mon frère a ensuite pris le relais, mais son travail fut interrompu prématurément.
Ma fille, enfin, a attrapé le virus, et je pense avec plaisir que cette sorte d'acharnement ne sera pas vain, et que nous laisserons une trace de notre passage ...
27 ans ...

Voici un LIEN vers cette généalogie, qui navigue beaucoup en Bretagne et en Normandie, principalement.
Les renseignements concernant les personnes nées depuis moins de 100 ans ne sont pas accessibles : uniquement leurs noms.
Si vous désirez me contacter, c'est à cette adresse : loicpointroussainarobaseorangepointfr