Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

jeudi 30 janvier 2014

"La Madrague", en 1964. "Raider", en 1980 environ. Et en 2100 ? Une "écrimage" sans paroles ...

Le sachet de Raider découvert sur la plage au fond de la baie de Douarnenez.
Un emballage de Raider a été trouvé le 29 décembre à Sainte-Anne-la-Palud (Finistère). Sur le papier, la date limite de consommation : 1988.
 François a posté l'image sur son profil Facebook le 22 janvier. Il raconte son incroyable découverte : "Emballage de Raider trouvé dans les dunes de Sainte-Anne-la-Palud... Twix a remplacé Raider en 1991, la date limite de consommation encore visible est 1988."
Il ajoute ce commentaire : "Au bout de 25 ans, on peut apprécier pleinement la capacité de cet emballage à se dégrader..."

 
Sur la plage abandonnée Coquillage et crustacés Qui l'eût cru déplorent la perte de l'été Qui depuis s'en est allé On a rangé les vacances Dans des valises en carton Et c'est triste quand on pense à la saison Du soleil et des chansons Pourtant je sais bien l'année prochaine Tout refleurira nous reviendrons Mais en attendant je suis en peine De quitter la mer et ma maison Le mistral va s'habituer A courir sans les voiliers Et c'est dans ma chevelure ébouriffée Qu'il va le plus me manquer Le soleil mon grand copain Ne me brulera que de loin Croyant que nous sommes ensemble un peu fâchés D'être tous deux séparés Le train m'emmènera vers l'automne Retrouver la ville sous la pluie Mon chagrin ne sera pour personne Je le garderai comme un ami Mais aux premiers jours d'été Tous les ennuis oubliés Nous reviendrons faire la fête aux crustacés De la plage ensoleillée De la plage ensoleillée De la plage ensoleillée

samedi 18 janvier 2014

mardi 14 janvier 2014

Deux mondes

Vies parallèles
Regards qui ne se croiseront plus
Rebuts, glaises, mousses fétides, vases
Fin d'un monde
Mais soleil et fausses dorures
Lumières ? Humains aveuglés
La gangue menace l'horizon.
Loïc

samedi 11 janvier 2014

Comment dit-on "flash-mob", en breton ?

En décembre 2013, à Lannion (Bretagne), on a chanté et dansé sur le thème "Liberté, Égalité, Fraternité" ...

vendredi 10 janvier 2014

Le Monde ? ...

"Le Monde marche! 
         Pourquoi ne tournerait-il pas?"
Arthur Rimbaud
Emprunté au blog de la librairie "la joie de lire", St-Guénolé / Penmarc'h :

samedi 4 janvier 2014

Lu sur "un réseau social" ... : CHOQUANT ? non, RÉVOLTANT !

 Photo : Ce matin, j'avais rendez vous au CHU de Grenoble. Vous savez, celui où est soigné l allemand septuple champion du monde qui est tombé dans la neige dimanche... J étais déjà agacée à l idée de croiser une horde de journalistes qui attendent tels des vautours la moindre nouvelle dudit champion, mais ce dont j'ai été témoin a pour moi dépassé l entendement !  Alors oui, j ose le dire, j'ai piqué une colère ! Je me bâts tous les jours pour que ces places soient respectées, et je ne suis pas la seule. Alors que des journalistes n'aient pas le moindre scrupule à installer leur matériel là c est la goutte d eau qui fait déborder le vase... J'ai accosté un correspondant qui passait par là et je lui ai demandé s il ne trouvait pas ça choquant. Sa réponse : " si, c est choquant et je ferai bien un papier dessus, mais si j en parle à ma rédaction, ils vont me répondre que ce n'est pas assez vendeur."  a défaut d être vendeur, je vous demande à tous de partager largement sur vos murs, afin de dénoncer l attitude de ces journalistes, par solidarité pour toutes les personnes handicapées qui se battent tous les jours pour que leurs droits soient respectées,  et aussi, par solidarité pour schumi, qui, s il s en sort, risquera fort d en avoir besoin, de ces places !
"Ce matin, j'avais rendez vous au CHU de Grenoble. Vous savez, celui où est soigné l'Allemand septuple champion du monde qui est tombé dans la neige dimanche... J'étais déjà agacée à l'idée de croiser une horde de journalistes qui attendent tels des vautours la moindre nouvelle dudit champion, mais ce dont j'ai été témoin a pour moi dépassé l'entendement ! Alors oui, j'ose le dire, j'ai piqué une colère ! Je me bats tous les jours pour que ces places soient respectées, et je ne suis pas la seule. Alors, que des journalistes n'aient pas le moindre scrupule à installer leur matériel là, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase... J'ai accosté un correspondant qui passait par là et je lui ai demandé s'il ne trouvait pas ça choquant. Sa réponse : "si, c'est choquant et je ferais bien un papier dessus, mais si j'en parle à ma rédaction, ils vont me répondre que ce n'est pas assez vendeur." À défaut d'être vendeur, je vous demande à tous de partager largement sur vos murs, afin de dénoncer l attitude de ces journalistes, par solidarité pour toutes les personnes handicapées qui se battent tous les jours pour que leurs droits soient respectés, et aussi, par solidarité pour Schumi, qui, s'il s'en sort, risquera fort d'en avoir besoin, de ces places !"
                   Une personne handicapée
_____________________
Voici le commentaire que j'ai posté :
Bravo pour cette dénonciation qui doit en effet être rendue, le plus possible, publique ! Quand l'argent commande tout jusqu'à ce point, ce n'est plus seulement choquant, c'est révoltant : Indignons-nous, haut et fort !

vendredi 3 janvier 2014