Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

lundi 11 janvier 2016

Il était une fois un korrigan ...


Afficher l'image d'origine



L’Adage …
A l’Archipel  de Fouesnant.
Nous devions écrire un texte commençant par « Il était une fois », et contenant :
Une couleur – un personnage imaginaire – un animal – se terminant par un adage …………………………………………………………………

Il était une fois un korrigan, qui, entre nous soit dit, n’est pas du tout, du côté de Fouesnant, un « personnage imaginaire » : Allez donc faire un tour sur les dunes de Mousterlin, ce soir, pour voir ! Mais, en Bretagne, on aime le surnaturel, le merveilleux, et on mêle vite tout ce qu’on ne comprend pas à des opérations du Diable.
Or donc, ce korrigan, en ce début janvier, menait sa ronde habituelle, près de Kleut-Rouz, où le vent glacial accentuait le violet de son visage. Il était sorti, par conscience professionnelle, malgré le froid qui confinait chacun chez soi, à l’abri des températures négatives depuis plusieurs jours. Mais il n’en pouvait plus, allait renoncer à continuer de hanter les lieux, quand il se prit soudain à sautiller, sautiller, d’une manière tout à fait inhabituelle chez lui, qui savait se tenir, tout de même. Il crut tout d’abord qu’il le faisait – tout bêtement – pour se réchauffer, puis il aperçut, dans l’obscurité, un point lumineux qui semblait le guider, et même l’ensorceler, pour le mener en une sorte de ronde folle : Une puce, aux yeux jaunes fluo, tels ceux d’une luciole, se dressait et s’agitait devant lui.
"Allez, suis-moi, diable de korrigan, dit une voix aigrelette, suis-moi, petit diable !"
Et ce benêt de lutin (comme tous les hommes, pense la puce !) se laisse embobiner, empaqueter comme un novice ... Le regard jaune l'hypnotise, le transcende mais l'annihile : Tout comme les petits enfants de Hameln, il s'avance vers la mer, n'entend plus que les murmures de la puce, et entre dans les flots, où il disparaît ...
à Malin, Malin et demi ! » …

9 commentaires:

Tmor a dit…

J'aime bien les histoires de Korrigans.

Claire-Cerise a dit…

J'ai bien aimé. Tu écris bien et je trouve même que "c'est un peu court jeune homme" hi hi ! En quelque sorte j'aurais bien continué à te lire ! L'ambiance est là ainsi que la chute ! Et la réflexion de la puce est pertinente ! Bref, une belle plume plaisante ! Bizh et belle journée à vous deux !

Margi Mond a dit…

Hummm ! Ce Korrigan là n'a pas utilisé un pouvoir magique que nous avons tous, nous les humains, celui de "refuser"... Mais, il a dû se perdre dans la nuit des temps. Il est tellement plus facile et sécurisant d'avoir un maître à penser et de se resserrer les uns contre les autres tel un troupeau guidé par l'odeur commune du suint.

Loïc Roussain a dit…

Pour Claire-Cerise :
Je pense de plus en plus me lancer dans l'écriture de nouvelles : Cette histoire de korrigan pourrait m'inspirer ... Merci !

Loïc Roussain a dit…

Pour Margi Mond : Savoir dire non, voilà une des choses les plus difficiles (pour les bénévoles d'une association, par exemple ...)

almanito a dit…

Attention donc aux puces aux yeux ensorcelant. J'ai bien aimé ce conte et comme l'une de tes lectrice, j'en redemande!
C'est vrai, tu vas écrire des nouvelles? Ca, c'en est une bonne, de nouvelle, j'attends cela avec impatience!

Loïc Roussain a dit…

Pour Almanito : J'ai en fait été surpris par le grand plaisir ressenti en écrivant la nouvelle sur le lac de Guerlédan, et en recevant de précieux encouragements. Le lac vient d'être remis en eau, alors je vais passer à autre chose. Je me munis d'un carnet et d'un stylo, lorsque je sors de mon antre, et je capture des inspirations.
J'ai acheté et dévoré le livre "j'écris des nouvelles", édité par "Ecrire-magazine" : un vrai mode d'emploi ! mais qui laisse tout à fait libre, en même temps, de ses choix.
Plus qu'à m'y mettre, car l'année 2016 semble déjà décidée à me laisser plus tranquille sur le sujet santé : mon prochaine RV n'est "que" le 12 février !
Loïc

emma a dit…

ah oui j'ai pensé tout de suite au celebre joueur de flute, pauvre lutin pas bien malin !

Joseph Guégan a dit…

Bravo pour l'exercice, tout y est et en plus c'est plaisant à lire.
Bon week-end