Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

samedi 4 avril 2015

(Notre) principal enseignement du dernier scrutin (Départementales) en France.

(Notre) principal enseignement du dernier scrutin (Départementales) en France est : 8,3%. C'est le pourcentage de votes blancs ou "nuls") pour le territoire national. 8,3% de personnes qui ne sont ni des jemenfoutistes, ni des fainéants, ni des pêcheurs à la ligne. Et dont l'expression n'est prise en compte d'aucune façon, si ce n'est par le sourire ou par le fait de prendre ces électeurs pour des "rigolos" en politique ... Lorsque nous disons "prise en compte", nous disons bien "prise en compte", c'est à dire dans le comptage des suffrages exprimés ...


Voici un article : 
"Votes blancs et nuls : A qui profite la confusion ?" 
paru dans le dernier Marianne.
à vos avis ?


8 commentaires:

les cafards a dit…

mon avis ? les politiques s'en tapent complètement tant qu'ils peuvent être élus par quelques couillons. Pour ma part j'ai fait le choix au premier tour mais niet au second. Amitiés

thé âche a dit…

il est évident que la non prise en compte des bulletins blancs, refus de vote, etc... montre le refus des politiques à se remettre en cause (enfin ceux qui profitent du scrutin majoritaire) nous avons les moyens d'une démocratie plus directe et mieux informée qu'attend-on ? que l’extrême droite soit de plus en plus forte (de l'ignorance et du mensonge).

Tizef a dit…

Les gens qui votent encore pour des partis (plus que pour les choix politiques pour les intérêts de leur pré carré) intét ne sont pas forcément des "couillons",il faut tout de même respecter leurs choix politiques, et même l'idéologie qui les soutend.
Mais les "voteurs blancs" sont souvent de ces "anciens voteurs" pour des partis, qui sont déçus par la distance entre le terrain et lesz blablas internes des partis "au-dessus de la bataille", et pourris par leurs débats entre personnes,pétrifiés par les intérêts personnels, carriéristes et arrivistes (et donc, bien souvent aussi, "tourneurs de vestes". J'en parle en connaissance de cause, ayant été adhérent de 4 partis, en 40 ans, partis qui m'ont tous effarés ...
Mais le fait que les partis "se tapent " du vote blanc est indéniable, il appartient donc à ses défenseurs de se battre pour sa reconnaissance. Il y a du boulot,c'est sûr, et c'est là qu'il ne faut pas baisser les bras, car c'est (encore !) du militantisme !

Evelyne Mamazerty a dit…

intéressant point de vue que je défends aussi....

Tmor a dit…

Tizef,
Merci pour ce partage. Ça fait mouliner. On en besoin.
Bien à toi.

gerard1948 a dit…

Si les gens continuent a suivre aveuglément tous les menteurs des partis politiques, les autres s'abstiendrons où voteront blanc, (ce qui ne sert à rien à mon avis) on va droit vers une dictature de droite avec Marine, ou de gauche avec Valls (le dictateur en puissance). A part une révolution, il n'y a pas de solution.
Passe une bonne journée.

Tizef a dit…

Merci pour ton avis, en tous cas.

Jeanne Fadosi a dit…

la vie m'a appris la patience ... près de 10% de votes blancs dans ma commune sur ceux qui se sont déplacés. Ce n'est pas rien, mais ça ne change pas la triste réalité de mon paysage local !!!