Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

jeudi 23 avril 2015

Naufrages des migrants en Méditerranée : Ce n'est pas une fatalité !

A peine rentrés de notre vadrouille, nous trouvons un message très important de "Droit d'asile Quimper-Cornouaille", en relation avec les terribles évènements
des naufrages de migrants en Méditerranée ...
Ne restons les bras croisés en nous contentant de "déplorer" 
et de "plaindre ces pauvres gens" ... : 
Agissons !

 à noter : Le groupe Amnesty International de Quimper 
appelle aussi à participer à cette manifestation.

3 commentaires:

Tmor a dit…

Je reviens d'une tournée dans le Boulonnais, passage à proximité de Sangatte. La "jungle" c'est vraiment terrible...
Lors de la délégation nationale des interluttants (qui s'est déroulée à Lille) on a travaillé avec plusieurs personnes militant pour les sans papier.
Il est important croiser les efforts, les luttes.
@ bientôt.

Jeanne Fadosi a dit…

à la suite d'un traumatisme maintenant ancien, je suis devenue agoraphobe ou plutôt ochlophobe (phobique de la foule), ce qui ne me permet plus de me joindre à des manifestations. Inutile de mettre des organisateurs dans l'embarras en tombant dans les pommes ou en faisant une crise de panique. Mais je suis de tout cœur avec ceux qui ne se résignent pas à la passivité
http://fadosicontinue.blogspot.fr/2015/04/migrants.html

Tizef a dit…

Merci en tous cas, Fabienne, pour ce témoignage et pour ton soutien précieux !
J'utilise le mot "précieux" car en de telles circonstances on aimerait voir plus qu'une quarantaine de participants à une manifestation sur un tel sujet, dans une ville comme Quimper (60.000 habitants ...)
Beaucoup parlent, discourent, "bibiblablatent", s'invectivent sur les "réseaux sociaux" (!!!)mais quand il s'agit de passer aux actions concrètes ...