Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

dimanche 3 septembre 2017

"D'hor bugale ..."




"Les gens", "le peuple", "la population brestoise", "les Brestois", "celui qui" ... Ces termes sont trop généraux, ou trop restrictifs, pour désigner les passants qui côtoient ce monument aux morts, émus, respectueux, ou indifférents.
Derrière la rangée d'arbres, un grand espace marque le centre de la ville : Avant la guerre "les Glacis"; puis "Place du Général de Gaulle", et enfin "Place de la Liberté". Un point de ralliement, un repère, pour beaucoup d'habitants. Mais aussi, en 2017, un repaire, de plus en plus fréquemment, pour les dealers de toutes espèces, et même pour les bagarres rangées ...
J'ai rarement entendu parler breton, à Brest. Seule une vieille dame (Mme Kersauzon, oui comme le marin), qui nous gardait parfois chez elle, nous chantait des comptines et des ritournelles, dans cette langue qui n'était pas ma langue maternelle. Elle n'a pas tenté de me l'apprendre, par contre je sais faire du tricotin grâce à elle !
Je demandai un jour à mon père ce que signifiaient ces mots : "D'hor bugale maro evit ar vro".
- "Regarde, c'est écrit de l'autre côté : "A nos enfants morts pour la nation."
J'insistai : -"Mais notre pays, alors, c'est la France, ou la Bretagne ?
- "La France, bien sûr !"
Trop compliqué, pour moi.


Enregistrer un commentaire