Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

samedi 19 novembre 2016

MER

Mer
Ligne magique
Horizon et peur
Fuite vers le large
Algues traîtresses parfum de mort
Oublierons-nous un jour 
Etais-tu plus forte
Que le désespoir
Rassure-nous
Mer

6 commentaires:

Tmor a dit…

Je ne sais pas si elle pourra nous rassurer...
Ton poème est très juste.
La mémoire et la mer de Ferré résonne dans un coin de mon esprit.

Lenaïg a dit…

Beau et vrai, Loïc, merci beaucoup.

Jeanne Fadosi a dit…

La mer est toujours imprévisible.
Elle est le gagne pain des travailleurs de la mer
Il y en a qui l'affrontent pour l'aventure
D'autres parce qu'ils n'ont pas le choix

almanito a dit…

On pense aux vieux marins qui partaient au péril de leurs vies, aujourd'hui on pense aussi à tous ces désespérés qui traversent sur un rafiot...
Très beau poème, tous les sentiments et ressentiments y sont en quelques mots bien choisis.

emma a dit…

ta présentation est très belle, avec les algues traitresses en ligne d'horizon

Quichottine a dit…

Je crois que beaucoup oublient qu'elle est toujours la plus forte...
Elle sait si bien nous apaiser que nous avons l'impression qu'elle n'est que bonté.
Mais il faut se méfier de ses colères...
J'aime beaucoup ton poème, Loïc.
Passe une douce journée.