Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

vendredi 29 avril 2016

J'observe une séance dans l'atelier d'écriture

Ce qui m'étonne…

"Ce qui m'étonne, sur cette photo" : 

Cette profonde concentration, chez chacun et chacune de ces écrivants et écrivantes.
Chaque regard (mais beaucoup ne sont pas visibles, hélas, car les têtes sont penchées en avant) exprime à la fois un lâcher prise, une introversion et une communion autour d'un même sujet, qui resserre les liens. Mais ce peut être aussi un « chacun pour soi » provisoire, qui donnera lieu, au moment de lecture, à des retrouvailles, à des redécouvertes. En attendant, on soutient la tête, lourde, si lourde…
Ce qui m’étonne aussi : Une seule personne ne semble pas concernée : elle s'est retournée, dérangée par un homme étranger à l'atelier d'écriture. Mais elle retrouvera bien vite le bourdonnement de ses neurones et les chuintements de ses méninges, et replongera dans les mystérieux et délicieux grattements du stylo, dynamiques et hypnotiques.
«  Bon, nous allons lire, à présent, puisque que tout le monde est prêt ».
Le charme est rompu.


«  Attribuons des bulles » aux personnages, ou « le jeu des didascalies ».

«   Françoise vient d’énoncer sa consigne : « Vous allez maintenant faire parler vos personnages… »

«   Je suppose que chacun a quelque chose à dire mais, puisque que vous êtes huit, nous allons faire un tour de table en commençant par la gauche…
.................................................
«  Bon, il faut que je m’y mette ! Et cette fois, je m'efforcerai de ne pas me dévaloriser en affirmant que vous tous écrivez mieux que moi ! »
«    Oh, j'ai oublié d’écouter ! Françoise, tu veux bien faire comme si je n'avais pas bien compris ta consigne ?
«  – Oui, je sais, je me cache, mais vous parviendrez bien à reconnaître mon style, non ? »
«  – Et, dites donc, moi je suis déjà partie, vous savez ! Il est temps de vous lâcher ! Bouchez vous les oreilles, ça vaut mieux, si nos remarques à voix haute vous dérangent ! …
« - Eh ! j'ai une panne de stylo ! Au secours !
«  - J'espère que vous allez être bien inspirés, allez, on se concentre …
«   -Tu sais que tu commences à m'embêter, toi, avec tes sujets à dormir debout ?
«  –Vous me troublez, avec vos papotages. Taisez-vous, je vous en prie ! …

3 commentaires:

Tmor a dit…

Beau partage. Je comprends ce que tu évoques. La concentration tient à un fil, un lien entre les participants. Une ambiance, une confiance, un lâcher prise qui permet de dire, de se dire en toute tranquillité.
Nous donnerons une finalisation d'atelier d'écriture demain à Arras autour de "Vie de chien" au salon Colères du présent à Arras. On pensera à vous.

Jeanne Fadosi a dit…

je pratique l'écriture en solitaire mais j'avais un peu le même sentiment aux ateliers de pastel aux moments où le silence s'était installé dans la concentration de chacun. La différence c'est qu'à d'autres moments, le geste pouvait continuer dans les papotages.
merci pour ce partage et belle fin de semaine

Anonyme a dit…

Super moment capturé et bravo pour les idées de commentaires ! C'est tout à fait ça : la personne qui se sous estime, celle qui quoi qu'il arrive sera hors sujet, le groupe n'étant que prétexte, l'attentif, la concentrée etc .... Qu'ils sont bons ces moments où les plumes s'agitent à l'unisson !