Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

lundi 3 août 2015

Esperanto : Oui ou non ? / Esperanto : Jes, aux ne ?

 ESPERANTO (français, dessous / france, sube) :
Tie-mateno, mi proponas al vi mal
grandan esploron, kiu povas koncerni la esperantistojn KAJ la ne-esperantistojn.
Vi povis rimarki, ke ekde kelkaj tagoj mi al vi proponas traduktojn de miaj tektoj, por montri al kelkaj esperantistoj, kiuj povus esti interesaj (kiam il ne tute konas la francan lingvon !), kaj tie montri la aferojn, kiuj ili povus disdividi, kiam oni lernis esperanton ...
Do, vi multe helpus min, se vi informus min cxu utilas konigi esperanton, kio nun multe utiliza estas sur Internet.
Bonvolu skribi al mi, per komentoj, multe dankon al vi ! Gxis !
LOIC / LOIKO

Bonjour,
Ce matin je vous propose une petite enquête, qui s'adresse d'ailleurs autant aux espérantistes qu'aux non-espérantistes.
Vous avez pu remarquer que depuis jours je propose la traduction de certains de mes textes, pour montrer aux espérantistes des traductions qui peuvent les intéresser (quand ils ne sont pas du tout francophones !), et montrer aux espérantistes les "choses" que l'on peut aborder quand on a étudié un peu cette langue internationale ...
Vous m'aideriez en m'informant à propos de l'intérêt que vous portez à cette initiative : Est-ce intéressant (l'intérêt pour moi est de faire connaître aux espérantistes -surtout débutants- un des intérêts de la langue, qui a la chance de se répandre grâce à Internet). De mon côté, je fais connaître ce "dulingva" blog aux groupes, multiples associations espérantistes, dont certaines m'ont déjà m'informé de leur intérêt ...
Merci de m'adresser vos avis en commentaires, et à bientôt!

14 commentaires:

Tmor a dit…

Toute action faisant vivre cette langue est intéressante me semble-t-il. je le dis en tant que non esperantiste. J'ai vu par hasard en circulatn en voiture qu'il y a eu une action autour de l'esperanto à Lille qui s'est achevé le 1er août. Damned...

dimdamdom59 a dit…

Bonjour Loic,
Avant tout je te remercie pour ton mot chaleureux sur mon dernier article de mon blog. J'ai une vie tumultueuse de ces temps-ci remplie d'espoir et de désespoir mais je sais que le chemin que j'ai choisi me mènera à la sérénité tôt ou tard. En ce qui concerne cette langue universelle j'en avais souvent entendu parler sans trop m'y intéresser. En lisant ton texte non traduit je suis surprise d'avoir pu le décrypter sans trop de difficultés. Tu aurais peut-être du nous donner la version originale du texte avant la traduction afin que l'on puisse s'exercer à ce langage. Dire que chez nous en Belgique on nous impose trois langues.Le français, le flamand et l'allemand dans les cantons rédimés. La seule non obligatoire, alors que ce serait tellement plus simple de faire une langue universelle. Merci pour cet article très intéressant. Bon temps des vacances et à bientôt ici ou ailleurs. Bises amicales.
Domi.

Loïc Tizef a dit…

Bonan tagon, Domi, kaj dankon al vi por via genia ideo : Unue la esperanto teksto ! Mi jxus faris gxin !
Bonjour Domi, et merci pour ton idée carrément géniale : le texte en esperanto, en premier ! je viens de l'appliquer !

Loïc

Loïc Tizef a dit…

Tiu granda kunveno estis la Internacia Kondreso de esperanto, en Lille. Tiu Kongreso jara estas, ekde 1905, en Boulogne-sur-Mer. La proksimo estos en Nitra (Slovakio). Estis la 100a.
Cet important évènement, qui vient de se terminer, était le Congrès international d'esperanto, à Lille. Ce congrès (où il n'y a besoin d'aucun interprète !) a lieu tous les ans, depuis 1905 à Boulogne-sur Mer. C'était cette année la centième édition.
LOIC (LOIKO)

Loïc Tizef a dit…

Mi baldaux publikigos, por la ne-esperantist(in)oj artikolojn pri la internacia lingvo.
Je suis en train de préparer, pour celles et ceux que cela intéresse, des articles d'information sur la langue internationale esperanto ... à suivre donc !
Une petite enquête sur mon blog :
LOIC
Blog bilingue Français/Esperanto :
http://Ecrimages.blogspot.com

Anonyme a dit…

Bonjour Loïc !

Je ne connais rien de l'Espéranto mais toute forme de culture est bonne à promouvoir !

Bonne journée,

Pierre

écureuil bleu a dit…

Bonsoir Loïc. Je croyais que l'esperanto avait complètement disparu. Je m'y étais intéressée dans ma jeunesse et je trouvais que c'était intuitif. Mes neurones ont dû faiblir car je ne déchiffrerais rien... Bonne soirée

Loïc Tizef a dit…

L'esperanto est en pleine renaissance, grâce (entre autres) à ... Internet ! Si on tape "esperanto" sur un moteur, on a accès à des multitudes de sites, de tous pays ...

Jeanne Fadosi a dit…

je n'ai pas d'avis définitif sur la question. Je crains que le sabir anglomachin qu'on utilise de plus en plus en de plus en plus d'occasions ne soit pour beaucoup dans le manque de diffusion d'une ou de langues construites véhiculaires. Je pense aussi (mais je ne connais pas l'espéranto) que vu de l'extérieur rien que son nom me renvoie aux langues latines. Le fait est que la langue ou les langues que l'on pratique ne servent pas seulement à communiquer mais forge(nt) aussi le mode de pensée.
Pour ce qui est de ta démarche, je la trouve intéressante. Tu avais commencé au printemps je crois et abandonné, dommage. Alors tant mieux si l'espéranto réapparaît dans tes pages.

Loïc Tizef a dit…

L'esperanto est à 70% formé à partir de racines latines, en effet, et 30% de racines anglo-saxonnes et slaves. Ceci est dû au fait que son créateur (Zamenhof, Polonais) a pensé en premier lieu à une langue de paix, en le fin du 19ème siècle, période très troublée ...
Il l'a pensée aussi comme européenne, mais avec un système de formation des mots (l'"agglutination")commun à beaucoup d'autres langues.
Je suis heureux que cette fois mon essai d'introduction (à doses homéopathiques !) de cette belle utopie intéresse un peu, juste après la fermeture du Congrès international, qui se tenait cette année en France, à Lille. L'an prochain : Nitra, Slovaquie. Et en 2017 : Séoul, Corée du sud ...
Gxis !
LOIC

Margi Mond a dit…

Moi aussi, comme écureuil bleu, je pensais que l'espéranto avait disparu depuis longtemps. Alors, un espoir peut-être...
L'espéranto étant une langue universelle, laissons l'anglais aux banquiers et unissons-nous autour d'une langue commune à tous les peuples pour mieux les combattre.
Amicalement

enriqueta a dit…

Je suis heureuse de découvrir cette langue dont j'avais simplement entendu parler et de découvrir que certaines personnes la pratique encore au XXIe siècle. Par moment, ça me fait penser au catalan. En revanche je ne suis pas tentée pour l'apprendre. Quand je serai à la retraite, je pense reprendre l'étude des langues que j'ai appris naguère : l'anglais, l'espagnol, le russe, le catalan. ça me fera déjà assez de travail.

Lenaïg a dit…

Bonsoir Loïc. Hé hé, moi qui viens de regarder dans un grand supermarché si je trouverais une méthode d'espéranto, sans succès, mais ce n'était pas le lieu approprié. Belle initiative de nous faire des pages bilingues, j'apprécie ! Et géniale idée de s'employer à répandre la langue sur le net !

Loïc Tizef a dit…

Les méthodes, les livres' etc, d'esperanto se trouvent en vente sur le site d'esperanto-france ou sur celui international de UEA .
Il,existe une très bonne méthode -gratuite - sur Internet : Lernu (apprends!). Www.lernu.net
Bonan kuragxon al vi, kaj gxis, esperante ! Bon courage, et à bientôt, en esperanto !
Loiko