Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

mercredi 5 novembre 2014

Une vache, dans un ... ? / Bovino, en ... ?

Une vache, dans un ... ?

Hé, papa ! Dis, papa, je suis ici, juste derrière toi ! Mais que fais-tu là, je t'ai cherché partout, au Salon ! Ah ... ce Salon de l'Agriculture, il y faudrait des guides partout : Tu te rappelles, le Léon, de la ferme de Kervihan ? Il y a passé un mois, à errer entre les stands ! Il n'était pas plus épais que ses tranches de jambon, à la fin ...
Je sais bien que tu as pris de l'âge, mais enfin, qu'est-ce qui t'a pris ? Tu n'y arriveras pas, à l'amener jusqu'à Fouesnant ! Et puis, c'est tout de même du vol, enfin quoi !
Regarde : Elle ne passe déjà pas la porte du bus, alors le métro et ses tourniquets, et le train et ses soufflets ... Pourquoi la Deudeuche, à côté, tant qu'à faire ? Tu n'aurais qu'à abaisser la capote ! ...
Remarque, tu as bien choisi : bien dodue, une belle pie-noire de chez nous, et bien astiquée, bien propre, nickel comme dit ton petit-fils : une vraie vache de compétition !
Mais tu sais, les bus, à Paris, avec tous les bouchons, ça ne roule pas vite : Si tu l'accrochais plutôt à l'arrière du bus ? Toi, tu monterais sur le plateau, pour la surveiller et la rassurer. D'ici à Montparnasse, le lait n'aura pas le temps de tourner, et ça lui fera les mollets !
Et ensuite, vous rentrez directement, compris, tous les deux !


Bovino, en ...?

Hej, paĉjo! Hej, paĉjo, mi estas ĉi tie, ĝuste malantaŭ vi! Kion vi faras ĉi tie, mi serĉis vin ĉie en la Salon! Ha ... la Salon de l'agrikulturo, tie devus esti gvidoj ĉie: Ĉu vi memoras la Leono, farm Kervihan? Li pasigis unu monaton vagante la stalojn! Ne estis pli dika ol sia ŝinko tranĉaĵoj finfine ... Mi scias, ke vi kreskis pli malnova, sed ankoraŭ, kio vi pensas? Vi ne sukcesos, por alporti ĝin al Fouesnant. Kaj ĝi estas ankoraŭ sxtelo, kiu fine!  

Rigardu: Ne jam ekster la pordo de la buso, do la metroo kaj turnokrucoj, kaj la trajno kaj balgoj ... Kial ne la Deudeuche, sekva, tiurilate? Vi devus malsupreniri la supron ! ...  
Noto: Vi elektis bone: diketa, bela nigra-torto de domo, bone polura, pura, nikelo kiel via grand-filo dirus: reala bovino por konkuro!
Sed vi scias, la aŭtobuso en Parizo kun ĉiuj trafiksxtopiloj, ĝi ne tuj rapida: Se vi prefere alkroĉiĝis al la malantaŭo de la buso? Vi, vi devus grimpi sur la breto por la monitoro kaj trankviligi ŝin. Per Montparnasse, la lakto ne havas tempon por turni kaj faros vin surojn!  
Kaj poste vi iru rekte ambaŭ, komprenita!

11 commentaires:

Martine 85 a dit…

Extra cette photo et bravo pour ce texte qui m'a bien fait sourire.

Martine 85 a dit…

Extra cette photo et ton texte l'accompagnant m'a bien fait sourire.

JC a dit…

Une bonne partie de rire à lire tes lignes. Quant à la photo, elle vaut son pesant d'or ! Merci pour ce moment récréatif. Amitiés. Joëlle

Jeanne Fadosi a dit…

oh ! c'est possible , ça ?

flipperine a dit…

faire voyager une vache pas chose évidente

Loïc Roussain a dit…

Possible ? oui, bien sûr, la preuve !
Tout peut exister, sur le Net et dans nos textes !

jill bill a dit…

Une vache dans un bus, un bovino en patois ou en Esparanto ??? Je crois que l'attacher à l'arrière oui mais dedans... . la pof fille va ! Le salon de l'agriculture à Paris, autrefois, toute une aventure pour y... monter, lol.... merci, jill

Loïc Roussain a dit…

Je ne sais pas de quel patois tu parles ...
"Bovino", c'est une vache, en esperanto, oui.

Aloysia a dit…

Coucou Loïc et merci de ton passage sur mon blog ! J'aime beaucoup ton texte et j'applaudis à la Bretagne car j'y ai quelques racines (qui n'en a pas ?), mais surtout j'adore le bus parisien qui me rappelle mes plus beaux souvenirs d'enfance...

mamazerty a dit…

j'imagine un troupeau d e bovino(s?) en heure d e pointe!!!!!de quoi ruminer des heures durant sur la dure vie du Parisien!

Tizef a dit…

Allez, une petite leçon ! Bovo : le boeuf
in est le suffixe du féminin >> bovino : la vache
-o : est la marque du nom commun
les vaches : bovinoj (le j est la marque du pluriel) . Et il n'y a JAMAIS d'exception : la langue de rêve !
Exercice pour demain : patro est le père. Comment va-t-on dire les mères ?