Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

jeudi 4 mai 2017

Songe d'une nuit d'été ...

Songe d'une nuit d'été ? »

Domaine de Boutiguéry, Gouesnac'h
Deux couples d'Athéniens se retrouvent dans les bosquets de la forêt… Lysandre aime Hermia. Mais le père d'Hermia voudrait qu'Hermia aime Demetrius, poursuivi par Helena.
Un mauvais sort a été jeté par un petit lutin : je dois tomber amoureux d'une de ces personnes.
(Mon identité, tirée au sort : je suis Pierre).
.............................

Mais je l'aurai, je l'aurai ! Il me faudra passer entre tous ces arbres, ces massifs de fleurs, et aussi me faufiler entre les reliques d'une civilisation : des pierres celtes, aux inscriptions bien mystérieuses.
Je l'aurai, oui, ce bellâtre. Ma belle ne peut pas, décemment, céder à ses avances : Je me dois de lui ouvrir les yeux !
"Pierre, tu es Pierre, et… " Je coupe tout de suite Hermione dans sa citation, c'est du déjà vu, ça. Oui, je suis Pierre, Hermia, et dans notre foyer je bâtirai notre amour.
Elle court devant, puis ralentit, rattrapée par Lysandre.
« Écoute moi, mon amour. Lysandre est un dieu, OK, et Demetrius un demi-dieu. Des beaux mecs tous les deux, d'accord. Oui, moi on m'apprécie surtout pour mon esprit, plus que pour mon physique, tu en conviendras. Ces deux gigolos ne savent pas aligner trois mots. Imagine l'ennui de la vie avec ces deux là! Et puis, leurs têtes, et leur corps body-buildés, dans cinquante ans …
" Bon, Pierre, je m'en vais réfléchir. Peut-être vais je repousser Lysandre, et même Demetrius, malgré le vouloir de mon père.

Viens, je ne te hais point, grand nigaud".
Enregistrer un commentaire