Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

jeudi 31 décembre 2015

Une perle ...

Il faut s'empresser de rire de tout, de peur d'avoir à en pleurer" Beaumarchais

Merci à Tmor pour ce cadeau de 1949, tout à fait d'actualité malgré le temps qui passe ... 
Puisse 2016 être du même tonneau (il n'est pas interdit de rêver ...)

 
Oui
Notre parti
Parti d'en rire
Oui
C'est le parti
De tous ceux qui n'ont pas pris de parti
Notre parti
Parti d'en rire
Oui
C'est le parti
De tous ceux qui n'ont pas pris de parti
 
Sans parti pris nous avons pris le parti
De prendre la tête d'un parti
Qui soit un peu comme un parti
Un parti placé au-dessus des partis
En bref, un parti, oui
Qui puisse puisse* protéger la patrie
De tous les autres partis
Et ceci
Jusqu'à ce qu'une bonne partie
Soit partie
Et que l'autre partie
C'est parti
Ait compris
Qu'il faut être en partie
Répartis
Tous en un seul parti
Notre parti
 
Nous avons placé nos idéaux
Bien plus haut
Que le plus haut
Des idéaux
 
Et nous ferons de notre mieux
Cré vindieu de vindieu de vindieu
Pour que ce qui ne va pas aille encore mieux
Oui pour vivre heureux
Prenons le parti d'en rire
Seules la joie et la gaieté peuvent nous sauver du pire
La franche gaieté
La saine gaieté
La bonne gaieté des familles
 
(refrain)
 
Nos buts sont déjà fixés:
Réconcilier les oeufs brouillés
Faire que le veau d'or puisse se coucher
Apprendre aux chandelles à se moucher
Aux lampes-pigeons à roucouler
Amnistier les portes condamnées
A l'exception des porte-manteaux
(tiens ça rime pas, ah oui je sais, je sais:)
C'est pour ça qu'y peuvent s'accrocher
Exiger que tous les volcans
Soient ramonés une fois par an
Simplifier les lignes d'autobus
En supprimant les terminus
Et pour prouver qu'on n'est pas chiches
Faire beurrer tous les hommes-sandwichs
 
Voilà quel est notre programme
Voilà le programme
Demandez le programme
On le trouve partout
Je le fais cent sous
 
Mais... pas d'hérésie!
 
- Notre parti
- Parti d'en rire, oui
- Non!
- Si!
- Crétin ! (merde !)
- Pauvre type!
- Abruti!
 
Et voici... ce qu'est notre parti
Oui!
Paroles de Pierre Dac et Francis Blanche, sur la musique du Boléro de Maurice Ravel, interprètes, les quatre barbus, vers 1950

3 commentaires:

Martine 85 a dit…

J'aime ce poème et son humour.
Belle et harmonieuse année 2016. Puisse t’elle voir la réalisation de tes souhaits et projets. Puisses tu avoir de belles inspirations pour écrire (Je suis confiante) La joie et le plaisir sont dans l’instant. Puisse le passé et le futur ne pas venir te perturber.

Thierry Moral a dit…

Loïc,
Ravi que le délire de ces deux frappa dingues te parle.
Ils nous manquent ces deux là.
@ bientôt.
Thierry

Nikole a dit…

Je ne connaissais pas ce sketch-là : génial !! Merci.