Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

mardi 18 septembre 2012

Et maintenant, le Nord !


Nous sommes rentrés de notre virée dans le sud de la France avec déjà, en tête, l’idée de repartir …
Mais nous avons aussi une vie de famille ... ! 
Nous sommes donc restés tout un mois d’été, à la maison (ou presque, car nous sommes partis une semaine avec nos enfants et petits-enfants, en camping, près d’un parc de loisirs : un rêve, bien sûr, pour nos « razmokets », rêve devenu réalité).
Pour ce mois de septembre : Nous avons rendez-vous, au milieu du mois, avec un incontournable rassemblement, dont nous reparlerons … Disons, pour l’instant, que cela se passe à Paris.
Nous décidons, au début du mois, de visiter, cette fois, des parties (il y en a beaucoup !) du nord de la France que nous ne connaissons pas, ou mal (mais … connaît-on un jour un lieu « à fond » ?)
Nous voici donc en route vers la Normandie ! Nous sommes partis, le premier jour, de Quimper, pour nous arrêter un peu à Pontivy, au centre du Morbihan, et nous sommes arrivés l’après-midi à Cancale, capitale des beaux paysages marins, mais surtout … des huîtres ! Nous nous sommes (évidemment !) attablés le soir devant un repas … mais arrêtons de vous faire saliver. Nous avons pu – cela, nous pouvons le dire – déguster tout à fait normalement les mets proposés, malgré le « goûter » assez original consistant à nous partager une douzaine d’huîtres, assis sur un mur, sur un quai du port … et ceci, un quart d’heure après avoir dégusté une glace ! Honte à nous … mais un peu seulement !



La spécialité de Cancale : On se procure directement les huîtres sur le port, et on les déguste immédiatement !
Vous remarquez ici la présence de notre Yffig, qui nous accompagne durant toutes nos virées : il est en quelque sorte notre "nain de jardin" façon Amélie Poulain, mais ... à la Bretonne, avec son ciré Cotten !


Enregistrer un commentaire