Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

dimanche 12 octobre 2014

Intermède : "Une nouvelle fabuleuse"

L'atelier d'écriture "L'écume des mots" - http://ecumedesmots.wordpress.com/ a repris, 
et voici donc un intermède sous forme de "à la façon de Mme de Sévigné (excusez du peu !)

La consigne nous est donnée par Marie :

Cher Jacques,
Je profite d'un instant de liberté (en effet le travail se fait rare, ici) pour t’informer d'une nouvelle qui va certainement t’éblouir, t’abasourdir, te « sponter » comme on dit chez toi…
De ta Nouvelle-Calédonie, où tu dois effectuer encore quelques années de service, tu pourras, je l'espère, imaginer, te remplir les yeux, en les fermant et en rêvant.
Voilà : tu sais que, pour ma part, je suis, de naissance, amoureux de Brest, et tu ne cherches plus à comprendre pourquoi - et tu as bien raison.
Dans cette ville un projet fait débat, après, en son temps, celui du tramway : la construction d'un téléphérique qui relierait le centre-ville à un quartier qui appartenait au port militaire.
Je suis allé - mais qu'est-ce qui a bien pu me prendre ? - voir directement le premier magistrat de cette « Métropole Océane », car une idée avait surgi en moi, comme une vérité première, une évidence ! (comment n'y avait-on pas pensé plus tôt ?) Ce projet très local, fouesnanto-fouesnantais, permettra enfin aux touristes de regagner leur hôtel ou leur camping après la plage. Grâce à lui, les personnes âgées ou en situation de handicap pourront se rendre au centre-ville de Fouesnant (et même jusqu'aux centres commerciaux ) sans fatigue, sans appréhension de chute, sans devoir faire appel à quiconque :
Je peux t'annoncer que tu pourras, lors de ta prochaine venue au pays, monter de la plage du Cap-Coz à la place de l'église, grâce à un remonte-pente (un tire-fesses, si tu préfères) dernier cri.
Il ne te reste plus qu'à prévoir l'achat de patins à roulettes : je n'ai encore rien pu faire, concernant la neige, mais ça va venir…

4 commentaires:

jill bill a dit…

Eh eh... un forum et des défis sympas, perso j'attends les trottoirs roulants dans ma ville, j'ai insisté auprès du bourgmestre qui m'a dit on est pas à Euro Disney, là-bas y en.... ! Bon lundi Loïc, jill

les cafards a dit…

un bien bel intermède. Salut à vous amis bretons

DANY SAILLY a dit…

Un peu, de retard ,du coup lu trois billets , je suis heureuse j'aime tellement apprendre , que la encore je suis servie , bonne semaine ici sous le ciel bleu

écureuil bleu a dit…

C'est effectivement une nouvelle tout à fait surprenante ! Consigne respectée et texte très prenant. Bonne soirée Loïc