Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

lundi 19 mai 2014

Trouvé sur le Net : "Insultes savantes et rares"

Insultes savantes et rares

Rédigé par
En matière d'insultes plus encore que dans n'importe quel domaine, l'appauvrissement lexical a gagné bon nombre de nos contemporains. Et pourtant, pour peu qu'on utilise toutes les richesses et les ressources de notre belle langue, le réservoir d'injures est sans limite. Dans la liste qui suit ont été introduits quelques néologismes (non! il ne s'agit pas d'une insulte!) composés à partir de racines grecques ou latines. Les prononcer à haute voix, gratuitement, pour le plaisir de leur sonorité, décuplera le plaisir indicible que vous éprouverez à les lire. En attendant de les utiliser en situation...
"Alburostre" : Blanc-bec.
"Alvéopyge" : Personne particulièrement énervante ou trou du c...
"Ambisenestre" : Maladroit des 2 mains.
"Antirotodongyrateur" : Empêcheur de tourner en rond.
"Archéodendrite" : Vieille branche.
"Aspermogène" : Qui n'en a rien à foutre.
"Bovinoderme" : Peau de vache.
"Cacoglotte" : Mauvaise langue.
"Coprolithe" : Merde fossilisée.
"Coprolupanar" : Bordel de merde.
"Géopyge" : Cul-terreux.
"Hyperthyrroïdien des Alpes" : Crétin.
"Latérograde" : Qui marche à côté de ses pompes.
"Micromyxeux" : Petit morveux (Myxo : morve).
"Nanipabullophile" : Amateur de nain de jardin à brouette.
"Nodocéphale" : Tête de noeud.
"Oculogynécomane" : Mateur.
"Ostréipyge" : Fesse d'huître.
"Orchidoclaste" : Casse-couille. A noter que le mot est prisé par l'excellent Gérard Oberlé, dont la devise mérite ici d'être rappelée :"Le bagage d'un homme, c'est ce qu'il a lu et ce qu'il a bu."
"Ovocéphale" : Enarque.
"Paléocapridé": Vieille bique (variante : Paléotalpidé : Vieille taupe.)
"Phallosophe" : Qui ne raisonne pas avec sa tête.
"Phyllotétanique" : Dur de la feuille.
"Podoclaste" : Casse-pieds.
"Pseudopyge" : Faux-cul.
"Pyropyge" : Qui a le feu aux fesses.
"Stratocumulocéphale" : Rêveur.
"Suprapygoflatulent" : Personne qui pète plus haut que son c...
"Zoocopulatoire" : Qui fait l'amour comme une bête.
Voilà donc un aperçu des insultes les plus savantes dont vous pourrez user. Et ce n'est qu'un buccodéridant (un amuse-gueule). Juste une mise en garde pour terminer : mal comprise, l'insulte peut être mal interprétée par votre interlocuteur et décupler son ire. Alors, à vous de voir! Si vous préférez dénominofélinoféliner, je veux dire appeler un chat un chat, vous pouvez vous limiter à un registre plus classique, moins nécroglotte (qui appartient à une langue morte).

Sources et liens

Comme les internautes qui ont contribué à l'élaboration de cet abécédaire loin d'être exhaustif, vous pouvez enrichir cette liste en vous rendant sur la "Page officielle de défense et illustration de la langue xyloglotte" (langue de bois, en grec).
http://www.cledut.net/xylo.htm

4 commentaires:

fanfan du fatras a dit…

je me sens prête à traiter certain (s ) d'ovocéphale pseudopyge

c’est grave docteur?

merci pour ce doux billet, une mine, des pépites d'insultes que je vais resservir à l'occasion,ou à un autre moment!

Oxygène a dit…

Bonsoir Loïc et merci de ta visite sur mon blog qui me permet de découvrir maintenant le tien . Cet extrait de dico des insultes "modernes" m'a fait penser au capitaine Haddock . Je crois qu'il aurait adoré te lire et qu'il aurait adopté volontiers certaines de ces expressions. Pour ma part le "bovinoderme" (entre autres) m'a bien fait rire...
Bonne soirée à toi :-)

mony77 a dit…

sans vouloir être cacoglotte ni bovinoderme je dois dire que ce bréviaire des insultes ne me rendra pas antirotodongyrateur. Je ne suis pas ovocéphale mais je suis l'inverse du phallosope et bien qu'étant classée dans la catégorie des paléocapridés, ne pouvant pas être orchidoclaste (vu que je n'en ai pas), je ne jouerai pas les pseudopyges en disant que ça me laisse Stratocumulocéphale. Gros bisous à toi et merci de t'être inscrit à la news de mon blog. Bonne journée.

cathycat a dit…

Encore faut-il s'en souvenir mais je retiendrai l'hyperthyroïdien des Alpes et le superpygoflatulant est rigolo ! Ah l'éthymologie a du bon !... Bonne soirée.