Bienvenue chez moi

Je suis heureux de vous accueillir dans mon blog ! Vous y trouverez des textes, de la poésie, des souvenirs de vadrouilles et de voyages intimes, que j'ai écrits, seul ou dans un atelier d'écriture, depuis 2001... J'ai pour sujets d'inspiration un thème imposé, un texte, une photo, un tableau, une musique, ou un morceau de mon existence...
Les "Ecrimages" sont les résultats de ces rencontres entre la lettre et l'image...
Je serai ravi de lire vos commentaires : Merci !
Loïc

lundi 22 avril 2013

Nous aimons ...

"Nous n'irons pas au but un par un mais par deux
Nous connaissant par deux nous nous connaîtrons tous
Nous nous aimerons tous et nos enfants riront
De la légende noire où pleure un solitaire."


Eugène Emile Paul Grindel dit Paul Eluard (1895-1952)

Le temps déborde (1947), En vertu de l'amour

5 commentaires:

Quichottine a dit…

Eluard est un très grand poète, j'aime !

Merci, Loïc.

Je me demandais si l'un de vous deux, ou les deux ensemble ou séparément, voudriez vous joindre aux auteurs de la prochaine Anthologie éphémère publiée au profit de l'association rêves pour réaliser celui d'un enfant gravement malade ?

Tout est expliqué ici :
http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/article-la-marguerite-des-possibles-116538094.html (et voir les articles suivants)

Mais bien sûr, ce n'est qu'une proposition... :)
Passez une bonne journée.

Loïc R. a dit…

Je serais très heureux de participer à ces "anthologies éphémères" ! mais tout seul, car Annie n'est pas intéressée ...
Encore merci !
Loïc
loic.roussain(chez)gmail.com

patriarch a dit…

Et moi aussi j'aime !!! Bonne journée Amicalement

les cafards a dit…

des vers magnifiques de Paul Eluard. Merci de votre visite chez nous

Jeanne Fadosi a dit…

Paul Eluard est l'un de mes poètes préférés. Une citation intéressante. Mais j'ai un peu de mal avec l'exclusion des solitaires